Numérique et PME : cri d’alarme au moment où le Président du CNNum démissionne

Faible usage de sites Web, d'outils numériques internes, d'e-export... Les PME ont pris du retard sur tous les tableaux, c’est en résumé le constat fait par le CNNum.

 

 

Un sursaut s’impose en cette fin de quinquennat

 

Pourquoi ne pas appliquer le succès de la French Tech, qui a porté les start-ups françaises en orbite, dans les PME ? Tirant la sonnette d'alarme, au regard de l'énorme retard pris par les quelque 3 millions de petites et moyennes entreprises françaises en matière de transformation digitale, c'est ce que plaide un rapport du Conseil national du numérique (CNNum) et qui n’a pas été rendu public. Son contenu apparait au moment où le Président du CNNum (re) part en campagne.

 

Début 2016, quatre ministres - Economie, Commerce extérieur, Artisanat et Commerce, et Numérique - avaient saisi cet organisme indépendant consultatif chargé de conseiller l'Etat en matière de numérique pour préconiser des solutions en direction des PME. En réponse, le CNNum, après un premier diagnostic, proposait cinq axes prioritaires, qui ont été travaillé avec 110 acteurs (entreprises, fédérations, experts-comptables, réseaux bancaires).

 

Les PME ciblées en priorité

 

Les grands groupes ont pris le virage du numérique, les PME beaucoup moins alors qu’elles qui représentent 50 % des emplois. C'est une question de survie », martèle Guy Mamou-Mani, vice-président du CNNum, coprésident d'Open. Pour aller plus loin, le CNNum préconise de créer une « marque forte », sur le modèle de la French Tech, en suggérant le label « #croissance connectée » que pourront afficher les PME qui ont passé le cap du digital défini par une charte.

 

L'objectif est d'y aller progressivement, d'en labelliser 500 la première année, puis de doubler ce chiffre la deuxième année, etc. Des « connecteurs du numérique » seront chargés d'accompagner cette mutation. Le réseau existant de conseillers, comme celui des CCI, étant trop éclaté et ses membres pas assez formés. Les experts-comptables sont identifiés comme des acteurs-clefs car déjà présents dans les entreprises. La création d'une plate-forme, avec des modules d'autodiagnostic, permettra aux dirigeants de mesurer leur degré de maturité numérique et d'être dirigés vers le bon connecteur, les ressources (guides...), les aides financières.

 

Diverses incitations

 

Le Conseil met aussi l'accent sur le soutien à l'e-internationalisation (accompagnement pour élaborer une stratégie, partage de bonnes pratiques ou négociation avec les « market places » d'offres préférentielles pour les PME). Pour accélérer la mutation, ils suggèrent de généraliser les chèques numériques existant déjà dans de nombreuses régions. Si les autres mesures ne sont pas budgétées dans le rapport, celle-ci l'est : une enveloppe de 2,5 millions d'euros serait attribuée avec des subventions allant de 1.000 à 15.000 euros pour de l'investissement immatériel (conseils, etc.). Enfin, la formation des salariés doit être améliorée, via, pourquoi pas, le partage de salariés experts entre entreprises.

 

L’ancien Président en campagne auprès de Macron, après avoir conseillé Royal puis Hollande : il n’y aura certainement pas rupture, et pourtant le retard pris est colossal...

 

Au moment où le CNNum espère que l'Etat s'empare du sujet en annonçant des mesures, le président du CNNum quitte ses fonctions pour rejoindre Emmanuel Macron. Mounir Mahjoubi avait été désigné en février 2016 par François Hollande pour reprendre la tête du Conseil National du numérique.

 

Mounir Mahjoubi avait déjà participé à la campagne de Ségolène Royal en 2006, avant de rejoindre la campagne de François Hollande en 2012. Entre temps, l’entrepreneur a eu l’occasion de monter plusieurs startups gravitant autour du numérique.

 

Nos propositions

proposition Think Tank DIFF 12-10 .pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Présidentielles:       "ADRESSE AUX CANDIDATS" Version 2

adresse aux candidats 23 12 16 2.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Actualité

jeu.

13

juil.

2017

Notre actualité

Lire la suite

sam.

27

mai

2017

TGV « inOui » !

Lire la suite