Rénover les écosystèmes des réseaux

Les débats sur les modes de production de l’énergie électrique sont vifs et cachent un sujet bien plus important, celui des réseaux qui nécessitent ...

…autant d’investissement que dans la production.

 

En effet, et comme nous le préconisons pour la plupart des réseaux, un investissement massif sur les réseaux de distribution - et de stockage -  de l’électricité est indispensable.

 

Une bonne articulation entre les acteurs de terrain, entreprises, collectivités, qui prennent des initiatives concrètes et les niveaux national et européen qui définissent une stratégie industrielle éclairant et les acteurs et facilitant leur action, par la régulation, est indispensable.

 

 

Rénover les écosystèmes des réseaux en libérant les initiatives dans le cadre de stratégies globales les facilitant

 

C’est sur ce modèle que le Think Tank propose de redynamiser les écosystèmes des réseaux et des filières industrielles concernées directement ou indirectement.

 

Edouard Philippe, Maire du Havre, a donné récemment une Interview sur la gouvernance de la transition énergétique qui revient sur ces sujets et prône une politique européenne qui définirait 3 priorités : le développement des énergies renouvelables, le développement d’un réseau européen intelligent, et lancerait un vaste plan d’investissement sur 20 ans. Nous la reproduisons ici.

 

 Jean Armand

 

 

 

 

 

« L’Europe pêche par manque de stratégie en matière de transition énergétique »

 

« La question de la production de l’énergie ou de la gestion des ressources naturelles, c’est un sujet qui est à la fois global, mondial et terriblement local, individuel. Tout le monde le sait et tout le monde le comprend. On peut attendre évidemment du niveau national ou international que des décisions se prennent en matière de politique générale énergétique, en matière de régulation éventuellement ou de normalisation.

 

Les élus locaux ont des données, une énergie qu’ils achètent parce qu’ils sont des consommateurs et que leurs habitants sont des consommateurs. Ils ont parfaitement conscience qu’il faut mettre en place des mécanismes qui permettent d’accompagner la transition énergétique. Qu’ils soient de droite ou de gauche, ils le savent et d’ailleurs ils le font.

 

L’idéal serait qu’il y ait un bon niveau d’échanges entre les échelons locaux qui prennent des initiatives concrètes ou qui les permettent, et puis un échelon national voire international qui devrait prendre des décisions générales. Typiquement le smart grids, on voit bien qu’en matière d’électricité, ça ne peut passer que par un investissement massif sur les réseaux pas sur la production électrique.

 

Quand on parle d’électricité, tout le monde s’énerve sur la production, tout le monde s’énerve sur est-ce qu’il faut qu’il y ait plus de nucléaire ou moins de nucléaire, est-ce qu’il faut plus d’énergie marine renouvelable ou moins d’énergies marine renouvelables, est-ce qu’il faut plus de charbon ou moins de charbon. Tout le monde s’énerve sur comment est-ce qu’on produit, combien est-ce qu’on produit. C’est un très bon sujet mais il y a au moins autant d’investissement nécessaire dans le réseau que dans la production.

 

Je n’ai jamais vu quiconque à l’Assemblée Nationale avoir des longues discussions sur le montant d’investissement nécessaire aux réseaux, la structuration d’un réseau qui soit national ou européen. Et c’est bien dommage parce que financièrement c’est à peu près le même sujet et techniquement c’est ce qui permet l’avènement du smart grids. Je suis bien obligé de constater que ces questions on se les pose au niveau local pas de façon générale et qu’au niveau national, en tout cas dans la représentation nationale au niveau de l’assemblée, plutôt moins me semble-t-il que ce qui faudrait.

 

Et qu’au niveau européen, il y a sans doute des conclaves très intéressants et d’experts qui discutent, mais on ne sent pas une politique européenne qui dirait voilà en matière d’énergie on a 3 priorités : le développement des énergies renouvelables, le développement d’un réseau européen intelligent, ça passe par tant montant d’investissement sur les 20 ans qui viennent et on les fait. » Edouard Philippe, Maire du Havre

 

Nos propositions

proposition Think Tank DIFF 12-10 .pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Présidentielles:       "ADRESSE AUX CANDIDATS" Version 2

adresse aux candidats 23 12 16 2.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Actualité

jeu.

13

juil.

2017

Notre actualité

Lire la suite

sam.

27

mai

2017

TGV « inOui » !

Lire la suite