Maroc : de la COP 21 à la COP 22

En route pour la COP 22 : quelle contribution des partenariats public-privé à la feuille de route sur le changement climatique ?

C’est le titre de l’article de Abdellah Talib que nous reprenons ici.

 

Texte de l’article :

 

« L’Accord de Paris sur le climat, conclu en décembre 2015 à l'issue de la COP21, a permis d’aboutir, pour la première fois, à un accord universel en vue de limiter le réchauffement climatique à un niveau mondial inférieur à 2°C. Dans ce cadre, le Maroc s’est fixé un objectif de réduction globale de ses émissions de Gaz à effet de serre de 32% d’ici 2030.

Aujourd’hui, le Maroc se prépare à la COP 22 qui se tiendra à Marrakech en novembre 2016 et qui devra définir les modalités de mise en œuvre et de financement de l’Accord de Paris.

 

Les entreprises et la société civile sont devenues des parties prenantes stratégiques, aux côtés des Etats et des organisations internationales, pour la mise en œuvre des accords internationaux sur le climat.

Ce sont également des pourvoyeurs de solutions concrètes en matière d’adaptation, mais aussi d’atténuation des effets du changement climatique. Nous assistons ainsi au développement de partenariats multi-acteurs tant pour la mise en œuvre de stratégies climat territoriales, que dans le cadre de la transition à une économie durable et décarbonée.

 

En tant qu’opérateur structurant de services publics et de par la nature de ses métiers, Lydec est un acteur naturellement engagé dans une démarche de développement durable.

 

Fin 2014, l’entreprise a adopté sa deuxième feuille de route pour le développement durable renforçant ainsi l’intégration des enjeux environnementaux, sociaux, sociétaux et économiques dans sa stratégie. Baptisé «Plan d’Actions Développement durable 2020» (PADD 2020), ce plan intègre d’ores et déjà la dimension climatique au travers de ses 4 engagements, et plus particulièrement son objectif 2 visant la maîtrise des émissions de GES de l’entreprise.

Consciente des défis, mais aussi des opportunités, que représente le changement climatique pour le développement durable du territoire du Grand Casablanca, Lydec a souhaité apporter sa contribution concrète à la feuille de route changement climatique.

 

 

Dans ce cadre, Lydec organise, le 1er juin à Casablanca, un colloque institutionnel intitulé : 

  

« En route pour la COP 22 : quelle contribution des partenariats public-privé à la feuille de route sur le changement climatique ?».

Il rassemblera quelques 240 représentants de parties prenantes : institutionnels, collectivités et élus, universitaires, ONG, managers de Lydec et de SUEZ, médias…

 

Prendront part aussi à ce colloque une trentaine d’étudiants des universités et des grandes écoles du Grand Casablanca parmi les 250 ayant participé aux « Ateliers Génération Climat », un évènement organisé le 28 mai par la Fondation Lydec et ses partenaires en préparation de la 12ème COY (Conference Of Youth).

 

La rencontre sera marquée par trois temps forts :

 

    Une plénière d’ouverture pour présenter les enjeux de la COP 22 au Maroc, en continuité avec les Accords de Paris et la place des partenariats public-privé dans ce cadre ;

    Une table-ronde sur les enjeux et opportunités du changement climatique pour le territoire du Grand Casablanca, notamment dans le cadre d’une approche partenariale entre les acteurs publics locaux, les entreprises et la société civile ;

    L’annonce des résultats du premier Bilan Carbone de Lydec, ainsi que ses engagements climat, pris en amont de la COP 22.

 

 

Abdellah Talib

Directeur Communication & Développement Durable chez Lydec - Vice-Président de la Fondation Lydec

Nos propositions

proposition Think Tank DIFF 12-10 .pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Présidentielles:       "ADRESSE AUX CANDIDATS" Version 2

adresse aux candidats 23 12 16 2.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Actualité

jeu.

13

juil.

2017

Notre actualité

Lire la suite

sam.

27

mai

2017

TGV « inOui » !

Lire la suite