Investissements Européens : 15 euros privés pour 1 euro public

Après de rudes négociations avec la Commission, les eurodéputés ont validé mercredi fin juin le fonds européen d'investissement stratégique (FEIS) qui constitue le bras armé du Plan Juncker dévoilé en novembre 2014 qui doit susciter 315 milliards d’euros …

…d'investissement au sein de l’Union en soutenant des projets innovants. Le FEIS recevra 16 milliards d'euros de garanties de la part de Bruxelles et 5 milliards de la Banque européenne d'Investissement. L’effet multiplicateur attendu de cette capacité totale de 21 milliards d'euros : chaque euro public est supposé générer 15 euros d'investissement privé.

 

21 milliards de fonds publics pour générer un investissement de 315 milliards

L’objectif de l’Union est d’investir 315 milliards à long terme, avec seulement  21 milliards d'euros qui proviennent en partie du redéploiement de crédits déjà engagés, issus notamment des programmes européens cruciaux que sont "Horizon 2020" pour la recherche et l’innovation, et le Mécanisme pour l'interconnexion en Europe (MIES, ou CEF en anglais ) doté de 33,2 milliards d'euros pour cofinancer des infrastructures de réseaux (transports, énergie, Très-Haut débit) dont 26,2 milliards pour les seuls transports. .

 

10 millions d’emplois à l’horizon 2030 pour l’Europe

Les projets au nombre de 276 ont été sélectionnés parmi plus de 700 dossiers soumis depuis septembre 2014 dans le cadre des premiers appels à propositions au titre du mécanisme pour l'interconnexion en Europe", a signalé la Commission européenne

La mise en œuvre du réseau transeuropéen de transport (Projet européen TEN-T) pourrait, selon l’Union, créer jusqu'à 10 millions d'emplois et augmenter le PIB européen de 1,8 % à l'horizon 2030 ".

La Commission indique que « les projets sélectionnés profiteront aussi bien aux particuliers qu'aux entreprises, en modernisant les infrastructures et en supprimant les goulets d'étranglement existants. Ils favoriseront aussi l'adoption de solutions de mobilité durables et innovantes. Les bénéficiaires sont notamment des initiatives phares telles que Rail Baltica (Finlande, Pays Baltes, Pologne), le tunnel de base du Brenner (Autriche et Italie), le pont de Caland (Pays-Bas) ou la liaison fixe du Fehmarn Belt (Danemark).

Violeta Bulc, commissaire européenne pour les transports, s'est réjouie de "pouvoir proposer le plan d'investissement le plus ambitieux jamais réalisé par l'UE dans le secteur des transports."

 

1,76 milliards pour la France

La France va obtenir 1,76 milliard d'euros de subventions européennes pour l'amélioration des transports sur la période 2016-2020. . La Commission européenne vient en effet de débloquer une première tranche de 13,1 milliards d’euros de fonds européens pour financer 276 projets d’infrastructures de transport. Sur une liste de 276 projets,  25 sont français.

 

Et si la France s’inspirait de ces mécanismes pour mettre en place un plan National ?

Cela suppose, comme nous le proposons dans le document du Think Tank  relatif aux propositions, la mise en place d’un certain nombre d’éléments parmi lesquels :

-          La  définition d’objectifs stratégiques pour des infrastructures porteuses de développement partagées avec les parties prenantes (Parlement, collectivités, entreprises, etc.)

-          l’établissement de schémas et de priorisations basées sur des évaluations, y compris pour l’entretien

-          l’acceptation d’un appel fort  aux financements privés,

-          la priorité donnée aux dépenses d’investissement au détriment du fonctionnement, pour doter le pays des fonds publics suffisants pour attirer les investisseurs privés

-          un pilotage coordonné de l’ensemble, intégrant tous les ministères et les structures diverses (Afitf, CDC, CGI)

 

Jean Armand

 

 

ANNEXE : les 25 projets débloqués en France :

 

-Armis, Société du Grand Paris (SGP) : 62,5 millions d'euros

-Atlantis, Chambre de Commerce et d'Industrie de Brest : 4,1 millions d'euros

-Axe européen LGV Rotterdam-Gênes, partie française : 110,9 millions d'euros

-Calais Port : 411,5 millions d'euros

-Canal Seine-Nord Europe : 2,32 milliards d'euros

-Contournement ferroviaire de l'agglomération lyonnaise (CFAL) partie sud et nouveau franchissement du Rhône, préparation et réalisation de l'enquête, préalable à la Déclaration préalable d'utilité publique (EPDUP) : 2,6 millions d'euros

-Etudes du projet de ligne nouvelle entre Montpellier et Perpignan : 23,30 millions d'euros

-Etudes relatives au traitement du noeud de Mulhouse et optimisation de la second phase de la LGV Rhin-Rhône, branche Est : 3,6 millions d'euros

-Etudes techniques d'un projet non communiqué : 79 millions d'euros

-Grand Port maritime de Bordeaux : 20,6 millions d'euros

-Grand Port maritime de Nantes Saint-Nazaire : 18,4 millions d'euros

-Grand Port maritime de Rouen : 86,8 millions d'euros

-Grand port maritime du Havre : 2 millions d'euros

-Installations permanentes de contre sens entre Gazinet et Dax sur la ligne entre Bordeaux et Turin coût : 9,6 millions d'euros

-Installation de systèmes d'opérations d'eau et de mazout en Bretagne : 14,3 millions d'euros

-Ligne nouvelle Bordeaux-Dax : 104,9 millions d'euros

-Métropole Lyon Transport : 12,1 millions d'euros

-Modernisation de la ligne Serqueux-Gisors : 229,6 millions d'euros

-Port autonome de Strasbourg : 10,1 millions d'euros

-SCOO@F Part 2 (transport intelligent coopératif) 20 millions d'euros

-Section transfrontalière de la section internationale de la nouvelle liaison ferroviaire Lyon-Turin

-Tunnel de Base du Mont-Cenis (TBM) :1,98 milliards d'euros

-Société du Grand Paris : 31,3 millions d'euros

-Suppression passage à niveaux entre Cenon et Lagraves d'Amabarès, près de Bordeaux : 12,9 millions d'euros

-Système de communication vocale sur l'aéronautique : 41,4 millions d'euros

-Système d'information pour les automobilistes sur les autoroutes (ASFA) : 53,2 millions d'euros 

Nos propositions

proposition Think Tank DIFF 12-10 .pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Présidentielles:       "ADRESSE AUX CANDIDATS" Version 2

adresse aux candidats 23 12 16 2.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Actualité

jeu.

13

juil.

2017

Notre actualité

Lire la suite

sam.

27

mai

2017

TGV « inOui » !

Lire la suite