Construire et concéder la tangentielle autoroutière Est d'Île-de-France                 

Notre Think Tank traite régulièrement des grands dossiers structurants, et nous dévoilons ici le projet de réalisation d’une  tangentielle autoroutière Est d'Île-de-France entre l’A1 et l’A6 permettant le …

…désenclavement de la grande couronne francilienne. Récemment nous avons présenté le projet de TGV  Paris Normandie en proposant une alternative rentable au projet actuel, qui est gelé par les décisions gouvernementales relatives aux LGV et par les contraintes techniques propres au projet.

 

L'abandon de tout investissement autoroutier significatif en Île-de-France.

 

Depuis plus de 10 ans, il n’y a pas eu  d’investissement autoroutier majeur  dans la grande couronne francilienne, alors que les déplacements s’accroissent croissent extrêmement rapidement du fait de l'arrivée d'une population nouvelle importante.

 

Par ailleurs, on observe une  progression de la mobilité individuelle en termes d'augmentation des portées de déplacement vers les lieux de travail, d'achat ou d'affaires.

 

La saturation des infrastructures actuelles croît donc de façon significative sans qu’une alternative en termes de transports collectifs soit possible du fait de la densité extrêmement faible des territoires desservis.

 

 

Les performances économiques et naturelles de l’ouvrage

 

La chambre de commerce et d'industrie de Seine-et-Marne a pris conscience de cette nécessité. Les projets du Grand Paris mettant l'accent essentiellement sur la desserte de la petite couronne parisienne avec ses pôles de développement majeurs, la chambre de commerce et d'industrie de Seine-et-Marne a, en effet, pensé qu'il était nécessaire de montrer l'intérêt de grands ouvrages autoroutiers desservant la grande couronne parisienne, notamment en Seine-et-Marne.

 

 

Un territoire en plein développement

 

 Rappelons que ce département  couvre à lui seul la moitié de la superficie de la région Île-de-France et que sa  croissance démographique est l'une des plus fortes des départements français.

 

C'est dans ce contexte que l'institut géographique national s’est vu confier le soin de mettre en œuvre l'annexe 2 de l'instruction cadre du 25 mars 2004 pour évaluer la création de richesse économique et de richesse naturelle qu'induirait la réalisation de la tangentielle autoroutière d’Île-de-France.

 

Les résultats obtenus sont particulièrement significatifs. Nous vous présentons ci-contre, les études et comparaisons des performances réalisées par Jean  Poulit, membre co-fondateur du Think Tank.

 

Le site d’Infrastructure France a déjà présenté la méthodologie mise en œuvre par Jean Poulit:

 

http://www.infrastructurefrance.fr/2015/01/15/travaux-du-groupe-de-jean-poulit-sur-la-valorisation-de-l-accessibilit%C3%A9-aux-territoires/

 

Par ailleurs, nous avons présenté les différents projets étudiés qui représentent 47 milliards d’Euros et entrainent directement 1% de croissance :

 

http://www.infrastructurefrance.fr/2015/01/16/les-infrastructures-facteur-de-croissance-la-d%C3%A9monstration-de-jean-poulit/

 

Et nous rappelons l’article consacré au TGV Paris Normandie :

                                                                                             

http://www.infrastructurefrance.fr/2015/04/09/d%C3%A9bloquer-la-lgv-paris-normandie-une-solution-rentable-existe/

 

Les performances économiques et naturelles : 274 M€ de richesse économique crées par an

 

Le projet induit 273,97 millions d'euros de richesse économique supplémentaire par an, ce qui illustre l'impact très important de ce projet en matière de désenclavement de la grande couronne francilienne. Toutes les communes de l'Est de la Seine-et-Marne tirent bénéfice de cette réalisation, souvent dans des proportions considérables.

 

On observe des créations de valeur de 2000 à 4000 € par an et par ménage. Dans certains cas, cette création peut atteindre la fourchette de 4000 à 8 000 € par an.

 

 

69 M€ de création de richesses touristiques par an

 

Le projet induit par ailleurs 68,99 millions d'euros de création de richesses touristiques par an, ce qui témoigne, là également, de l'importance de ce projet en termes de désenclavement des sites naturels très nombreux et très diversifiés que comporte la Seine-et-Marne.

 

Il faut enfin tenir compte de l'amélioration des flux logistiques qui induit une création de richesse de 90,41 millions d'euros par an.

 

 

Près d’un demi-milliard € à l’horizon 2020

 

En cumulant ces trois effets, on trouve un grand total de 433,36 millions d'euros de création de richesses économiques, naturelles et logistiques à l'horizon 2020, les valeurs étant exprimées en euros 2000.

 

Le coût de l'ouvrage est estimé à 988,5 millions d'euros TTC, soit à 826,5 millions d'euros HT, en euros 2000.

 

Le taux de rentabilité immédiate atteint ainsi la valeur de 43,84 % par an, ce qui témoigne de l'exceptionnelle rentabilité de ce type d'ouvrage. Le temps de retour est d'à peine 2,28 années.

 

 

Le bilan de la sécurité et des nuisances

 

L’insécurité routière est fortement réduite dans la mesure où une autoroute, qui comporte des ouvrages totalement dénivelés, offre une bien meilleure sécurité qu’une route nationale ou départementale à deux voies de circulation et à carrefours à niveau. On obtient une amélioration de 12,86 millions d'euros à l'horizon 2020 à ce titre-là.

 

On observe également une légère amélioration de la pollution atmosphérique. Le bilan atteint à ce titre 1,38 millions d'euros par an.

 

 

La part du bilan carbone dans le bilan général

 

Enfin le projet induit une légère augmentation des émissions de gaz à effet de serre, dans la mesure où l'ouvrage est à l’origine de parcours plus longs, à temps de transport inchangé, ce qui conduit matériellement à l'émission de davantage de gaz de type CO2. La dégradation à ce titre est évaluée à 3,98 millions d'euros par an, soit un poids relatif de 0,81 % de la création de richesses économiques, naturelles et logistiques.

 

Cela montre à quel point le bilan carbone ne représente qu'une faible part du bilan d'un tel projet. La solution se trouve, bien évidemment, dans la promotion de véhicules vertueux au plan écologique tels que des véhicules hybrides, des véhicules hybrides rechargeables, dont les taux d'émissions de carbone sont nettement plus faibles que ceux des véhicules traditionnels, des véhicules électriques, voire demain des véhicules à pile à hydrogène rejetant de l’eau, disposant d’une très large autonomie, solution réaliste puisque des véhicules de cette nature sont déjà produits en série à Tokyo.

 

 

Possibilité de concéder l’ouvrage

 

Du fait de son taux de rentabilité socio-économique très élevé de 43,84%, conduisant à une rentabilité financière de 14,28%, la tangentielle Est d’Île de France peut être concédée sans aucune difficulté.

 

 

UN DOCUMENT DE 36 PAGES est disponible vous pouvez nous le demander par mail ou en allant dans la rubrique contact.

 

 

Une vitrine du savoir-faire français

 

La réalisation de la tangentielle autoroutière Est d'Île-de-France apparaît ainsi bénéfique au plan de l'amélioration des performances économiques des territoires desservis, au plan des performances touristiques induites par une meilleure desserte des territoires naturels de la Seine-et-Marne et également globalement au plan des nuisances induites dans la mesure où l'amélioration de la sécurité routière pèse nettement plus que la légère augmentation des émissions de carbone qu’il convient de combattre grâce à la promotion de véhicules écologiques.

 

Comme pour le projet Emeraude appliqué à la Francilienne entre A1 et A6, il est proposé que cette tangentielle soit une vitrine du savoir-faire français en matière de technologies écologiques : recharges rapides pour véhicules électriques ou rechargeables, fourniture d’hydrogène pour véhicules à pile à hydrogène.

 

 

Thierry Lidolff,  avec Jean Poulit

 

 

 Référence :

 

Etude réalisée par IGN Conseil et Applications : Date : 12/01/2011, SICA : 11-0465. Projet de réalisation de la quatrième rocade autoroutière d’Île de France reliant l’A1 à l’A4, l’A5 et l’A6. Calcul des performances économiques et naturelles et des nuisances associées.

 

Remarque :

 

1 : l’estimation du coût des projets est faite à l’horizon 2000 et est exprimée en euros 2000. Pour avoir une idée du coût des projets à l’horizon 2010, en euros 2010, il faut appliquer la variation de l’indice TP01 entre 2000 et 2010. Le coefficient multiplicateur est de 635,2/436,5 = 1,45521, correspondant à une progression annuelle de 3,82%.

 

2 : l’estimation de la richesse produite est faite sur la base économique du PIB par emploi observé en 2000, augmenté en volume de 2,3% par an jusqu’à l’horizon 2020. La variation du PIB par emploi en euros courants entre 2000 et 2010 est en réalité de 1,28643, soit une progression annuelle de 2,55%. La variation du prix à la consommation entre 2000 et 2010 est de 1,18154, soit une progression annuelle de 1,68%. La variation du PIB par emploi en volume entre 2000 et 2010 est ainsi de 1,08877, soit une progression annuelle de 0,854 %, plus faible que celle prise en compte dans les évaluations (+ 2,3% par an).

 

3 : on peut tenir compte globalement du phénomène de l’augmentation de l’indice TP01 plus rapide que celle du prix à la consommation et de la moindre croissance que prévue du PIB en volume par emploi entre 2000 et 2010, de la façon suivante.

 

Entre 2000 et 2010, le rapport entre l’évolution de l’indice TP01 et celle de l’indice du prix à la consommation est de : ΔTP01/ΔPAC = 1,45521/1,18154 = 1,23162.

 

Entre 2000 et 2010, le rapport entre l’évolution du PIB en volume par emploi observé et l’évolution du PIB en volume par emploi projeté est égal à : ΔPIB par emploi observé/ΔPIB par emploi projeté = 1,08877/1,25533 = 0,86732.

 

La combinaison des deux phénomènes conduit à appliquer aux rentabilités socioéconomiques estimées initialement un coefficient égal à : 0,86732/1,23162 = 0,70421.


Il est donc raisonnable, en première approximation, d’appliquer un coefficient multiplicateur de 0,7 aux taux de rentabilité projetés à l’horizon 2020.

Nos propositions

proposition Think Tank DIFF 12-10 .pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Présidentielles:       "ADRESSE AUX CANDIDATS" Version 2

adresse aux candidats 23 12 16 2.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Actualité

jeu.

13

juil.

2017

Notre actualité

Lire la suite

sam.

27

mai

2017

TGV « inOui » !

Lire la suite