Dessaler l'eau de mer par énergie solaire  

Dessaler de l'eau de mer par une unité alimentée à 100 % par de l'énergie solaire, avec faible impact environnemental, constitue  une première mondiale…

…C’est à l'occasion du World Future Energy Forum à Abou Dhabi aux Emirats Arabes Unis, que GDF-Suez a signé  avec 2 autres sociétés [1] un contrat de recherche pour étudier une telle  possibilité.

 

Apres le gaz, le soleil

 

Alors que les besoins en énergie augmentent au Moyen-Orient et que la ressource eau se fait de plus en plus rare, GDF Suez et Suez Environnement se sont engagés à trouver une solution moins énergivore pour dessaler l'eau de mer actuellement traitée par des centrales à gaz très coûteuses.

 

100% d’énergie renouvelable

 

Ce projet s'inscrit dans le cadre du contrat remporté en juin 2014 par Degrémont, filiale de Suez Environnement, pour la construction d'une unité pilote de dessalement d'eau de mer à faible impact environnemental et potentiellement alimentée à 100 % en énergie renouvelable. Il s'agit en effet d'un enjeu important pour cette région qui connaît à la fois un fort développement économique et dispose de faibles ressources en eau.

 

Eau de mer et soleil

 

L'utilisation de l'énergie solaire pour des unités de dessalement d'eau de mer est un défi technique et économique majeur s'agissant d'une activité consommatrice d'énergie, même si d'importants progrès ont été réalisés pour réduire par deux les consommations d'énergie ces 15 dernières années. GDF Suez et Suez Environnement se sont positionnés depuis longtemps sur ces questions dans la région.

 

Degrémont leader mondial

 

Leader mondial du dessalement d'eau de mer par osmose inverse, Suez Environnement est, via sa filiale Degrémont, un acteur majeur du traitement de l'eau et du dessalement au Moyen-Orient. Après la construction et l'exploitation de stations de traitement de l'eau en Jordanie, Degrémont a réalisé, ces dernières années au Qatar, les travaux d'agrandissement de la cinquième tranche de la station d'épuration de Doha West, ainsi que les usines d'épuration de Barwa City et de Lusail. L'entreprise a récemment fourni et installé 33 unités de dessalement modulaires destinées au traitement de l'eau saumâtre à Riyad (Arabie Saoudite).

 

De son côté, GDF-Suez est le premier producteur indépendant d'électricité et d'eau dessalée dans la région du Conseil de Coopération du Golfe, le Groupe possède cinq centrales de production d'électricité et d'eau dans les Emirats Arabes Unis et gère un portefeuille représentant une capacité de production d'électricité de 27 GW et une capacité de dessalement de 5 273 000 m3 /jour, en exploitation et en construction.

 

Un laboratoire GDF-Suez à Abou Dhabi

 

Le projet de recherche signé lundi sera porté par un nouveau laboratoire de R&D de GDF-Suez à Abou Dhabi, "GDF Suez Lab, Middle East, India & Africa", appuyé par Laborelec, en collaboration avec le Masdar Institute of Science and Technology et Degrémont.

 

"Ce nouveau contrat illustre parfaitement la volonté de GDF Suez d'orienter sa Recherche et Développement vers les technologies les plus innovantes en terme d'énergies renouvelables. La R&D est ainsi au service de la stratégie de GDF Suez d'être leader de la transition énergétique" a déclaré Gérard Mestrallet, PDG de GDF Suez.

 

L’entreprise, se veut  à la pointe des technologies de traitement de l'eau, et est fière de participer à ce projet dans le cadre du développement de solutions fondées sur les énergies renouvelables.

 

Jean Armand

 

[1] Abu Dhabi Future Energy Company, Masdar Institute of Science and Technology

Nos propositions

proposition Think Tank DIFF 12-10 .pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Présidentielles:       "ADRESSE AUX CANDIDATS" Version 2

adresse aux candidats 23 12 16 2.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Actualité

jeu.

13

juil.

2017

Notre actualité

Lire la suite

sam.

27

mai

2017

TGV « inOui » !

Lire la suite