Intercommunalités : risques de retard et de paralysie

Montée en puissance de la mutualisation, élargissement des périmètres et des compétences, renforcement des intercommunalité,…

…tels sont les perspectives pour 2015 qu’évoque La Gazette dans son récent dossier.

 

Le renforcement des intercommunalités

 

« Les intercommunalités vont se renforcer tout au long du prochain mandat, indique l’un de articles du dossier. Et de poursuivre :  pour nombre d’entre elles, cela commencera à partir de 2015.

 

Si certaines intercos attendent ce qui ressortira des débats parlementaires, d’autres anticipent les évolutions, se préparant à assumer de nouveaux rôles ou à fusionner avec leurs voisins. La clause de revoyure, prévue pour cette année par la loi du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales, a déjà remis sur le métier les commissions de coopération intercommunale.

 

Effervescence et fusion

 

Périmètres en effervescence - Avancé par le gouvernement dans le projet de loi « Notre », le seuil à 20 000 habitants pour la création d’une intercommunalité pourrait être revu en fonction des densités de population et en raison des problèmes de gouvernance qu’il provoquerait dans les zones rurales.

 

Mais, d’ores et déjà, les territoires – notamment ceux qui avaient peu bougé en 2011 et 2012 – préparent des fusions.

 

Par ailleurs, la nouvelle carte des régions et l’éventualité d’un affaiblissement des départements incitent les élus à agrandir les intercos existantes. Dès leur élection, nombre de présidents d’agglo ont vu des voisins frapper à leur porte. La proposition de loi pour améliorer le régime de la commune nouvelle ayant bénéficié d’une entente inédite à l’Assemblée nationale entre la gauche et la droite offre de nouvelles perspectives.

 

Incertitudes, retards, paralysies

 

Forte de l’expérience du chantier intercommunal du début de la décennie, qui a montré qu’au minimum deux ans étaient nécessaires pour préparer des fusions, l’Assemblée des communautés de France redoute que les incertitudes législatives engendrent des retards, paralysant les décisions urgentes concernant, par exemple, les pactes financiers et fiscaux.

 

Flou sur le coefficient de mutualisation

 

En outre, le flou demeure sur le coefficient de mutualisation, prévu par la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles mais pas encore défini. Toutefois, le contexte financier contraint n’a pas empêché de nombreuses intercos de plancher, dès l’automne 2014, sur le schéma de mutualisation qui devrait théoriquement être voté d’ici à mars. »

 

(Les sous titres sont de la rédaction du Site)

Nos propositions

proposition Think Tank DIFF 12-10 .pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Présidentielles:       "ADRESSE AUX CANDIDATS" Version 2

adresse aux candidats 23 12 16 2.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Actualité

jeu.

13

juil.

2017

Notre actualité

Lire la suite

sam.

27

mai

2017

TGV « inOui » !

Lire la suite