Les Français sont plus optimistes en 2015 

Les Français sont plus de 50 % à se déclarer optimistes pour l’année 2015, selon un sondage Harris Interactive pour RTL. La place de la France…

… en Europe ne fait pas partie des priorités politiques de l’année.

 

Une majorité d’optimistes

 

Plus de la moitié des Français sont optimistes pour 2015, selon le baromètre annuel Harris Interactive pour RTL publié lundi 5 janvier

 

52 % des personnes interrogées ont déclaré se sentir optimistes pour eux et leurs proches. Dans le détail, l’optimisme « prudent prédomine, avec 49 % de personnes interrogées « plutôt optimistes » et 3 % « très optimistes ».

 

En hausse sur 2014

 

Malgré la conjoncture morose et le chômage élevé, le moral des Français apparait en hausse par rapport aux années précédentes. En 2014, les sondés étaient 50 % à se déclarer optimistes, et en 2011, seulement 44 %.

 

Les pessimistes représentent 46 % des sondés (11 % très pessimistes, 35 % plutôt pessimistes).

 

L’Europe pas prioritaire

 

Parmi les priorités de l’action gouvernementale, les sondés placent sans surprise en tête le chômage. Ils sont 81 % à estimer que ce sujet doit être « prioritaire » pour le gouvernement. Parallèlement, 11 % seulement entrevoient une embellie sur le front de l'emploi.

 

Priorités : système social, croissance, pouvoir d’achat, lutte contre le terrorisme

 

La place de la France en Europe préoccupe quant à elle peu les Français. En effet, ils ne sont que 24 % à juger cette action comme une priorité, bien loin derrière le système social, prioritaire pour 65 % la croissance économique (64 %), le pouvoir d'achat (63 %), ou  la lutte contre le terrorisme (59 %).

 

Parmi les autres axes de l’action du gouvernement que les Français ne jugent pas prioritaires, on retrouve, la transition énergétique (26 %), la culture (16 %) ainsi que le droit de vote des étrangers (6 %).

 

Optimisme des jeunes

 

La catégorie des moins de 35 ans affiche le taux d’optimisme le plus élevé en l’avenir,  suivis par les catégories sociales aisées.

 

Les plus jeunes sont ainsi 71 % à appréhender l’année 2015 avec optimisme. Les catégories aisées, c’est-à-dire dont le revenu mensuel dépasse les 5000 euros par mois, sont 63 % à se déclarer optimistes.

 

Pessimisme des plus de 50

 

À l’inverse, les 50 ans et plus affichent un pessimisme supérieur à la moyenne, puisque cette catégorie d’âge compte seulement 41 % d’optimistes parmi les répondants.

 

Pessimisme à l’extrême droite

 

Le sondage détaille également les tendances en fonction des orientations politiques des personnes interrogées.

 

À l’extrême droite, les sympathisants du FN sont très majoritairement pessimistes (71 %).

 

J.A.

Nos propositions

proposition Think Tank DIFF 12-10 .pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Présidentielles:       "ADRESSE AUX CANDIDATS" Version 2

adresse aux candidats 23 12 16 2.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Actualité

jeu.

13

juil.

2017

Notre actualité

Lire la suite

sam.

27

mai

2017

TGV « inOui » !

Lire la suite