La dette publique française : 95,2% du PIB en 2014,  100% en 2015 ?

La croissance du produit intérieur brut français a connu une croissance de 0,3% au troisième trimestre, faisant suite à un recul…

…de 0,1% au deuxième trimestre. Les dépenses de consommation ont également rebondi en novembre.

 

L'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a annoncé  que l'endettement de la France a atteint 95,2% du PIB à la fin du troisième trimestre. La croissance du PIB et la consommation des ménages ont également été publiés.

 

La dette publique atteint 95,2% du PIB

 

La dette publique de la France s'est établie à 2031,5 milliards d'euros à la fin du troisième trimestre, en légère hausse par rapport au trimestre précédent. Rapportée à la richesse nationale, cette dette, mesurée selon les critères de Maastricht, atteint 95,2% du produit intérieur brut (PIB).

 

Elle s'est élevée à 95,1% du PIB à la fin du deuxième trimestre, et a alors dépassé officiellement le plafond des 2000 milliards d'euros. Le Conseil d'analyse économique a estimé en octobre dernier que la dette française pourrait atteindre 145% du PIB en 2040 si la croissance n'accélère pas.

 

Croissance de 0,3% du PIB au troisième trimestre

 

L'Insee a confirmé son estimation d'une croissance du produit intérieur brut de 0,3% en France au troisième trimestre, faisant suite à un recul de 0,1% au deuxième trimestre. L'investissement des entreprises non financières a stagné au troisième trimestre par rapport au trimestre précédent, après une baisse de 0,5% au deuxième trimestre et de 0,6% au premier. Il avait augmenté de 0,7% au cours des trois derniers mois de 2013.

 

Baisse globale de l’investissement

 

Avec celui des ménages et des administrations publiques, l'investissement total en France a baissé de 0,6% après avoir reculé de 0,8% au deuxième trimestre. Le pouvoir d'achat des ménages a progressé de 0,5% au troisième trimestre, a par ailleurs indiqué l'Institut national de la statistique et des études économiques dans ses résultats détaillés des comptes nationaux trimestriels.

 

Les dépenses de consommation augmentent légèrement

 

Les dépenses de consommation des ménages ont, elles, augmenté  de 0,4% en novembre après une baisse de 0,8% en octobre, a également annoncé l'Insee. Cette hausse est principalement imputable aux dépenses en habillement, en hausse de 2,4% (après +3% en octobre), ainsi qu'aux dépenses en énergie, qui ont augmenté (+0,8%) après une forte baisse en octobre (-6%). Les dépenses de consommation en produits manufacturés sont en revanche quasi stables, en hausse de 0,1% après une augmentation de 0,2% en octobre. «La consommation des ménages en volume progressant moins que le pouvoir d'achat, le taux d'épargne augmente: il passe de 15,6% à 15,8% (des revenus) au troisième trimestre», précise l'Insee.

Nos propositions

proposition Think Tank DIFF 12-10 .pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Présidentielles:       "ADRESSE AUX CANDIDATS" Version 2

adresse aux candidats 23 12 16 2.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Actualité

jeu.

13

juil.

2017

Notre actualité

Lire la suite

sam.

27

mai

2017

TGV « inOui » !

Lire la suite