Programme sans précèdent pour les  Infrastructures en Afrique : le  PIDA mis en place en 2010

La BAD est l’organe d’exécution du Programme de Développement des Infrastructures en Afrique (PIDA). Ce programme, conçu pour prendre le relai du ‘NEPAD Medium to Long Term Strategic Framework’ – MLTSF – a comme objectif d’établir une vision et une stratégie cadre pour le développement des infrastructures à l’échelle régionale et continentale…    

… dans les domaines de l’Energie, du Transport, de l’Eau et des Télécommunications. Le programme est piloté par la Commission de l’Union Africaine (CUA), le Secrétariat du NEPAD et la BAD. Les responsabilités de la Banque, en sa capacité d’Organe d’exécution,  sont d’assurer la passation des marchés et la gestion financière, technique et administrative du projet.

 

Les objectifs principaux

 

L’objectif principal du PIDA est de promouvoir le développement socio-économique et la réduction de la pauvreté en Afrique grâce à la mise en œuvre des réseaux intégrés d’infrastructures régionales. L’étude sectorielle du PIDA constituera une fondation  pour la mise en place d’une vision de développement des infrastructures en Afrique, basée sur  des objectifs stratégiques et des politiques sectorielles.  L’idée est de prioriser les programmes des investissements régionaux et continentaux (Energie, transport, eau, télécommunication et TIC) à court, moyen et long termes, jusqu’en 2030. Ces études offriront également des recommandations en ce qui concerne les cadres institutionnels et légaux et les mécanismes de financement pour la mise en œuvre et le suivi des programmes.

 

L’indispensable développement des infrastructures pour favoriser la croissance

 

Le déficit en infrastructure en Afrique conduit à une croissance des coûts de production et des services, une baisse de la compétitivité des affaires, un impact négatif sur le flux des Investissements Directs Etrangers vers le continent. Tout ceci influence le taux de croissance de l’économie et le développement social sur le continent. PIDA a été conçu pour faire face à ce défi en mettant en place une vision commune et un partenariat global afin de développer des infrastructures durables et efficaces avec le but de promouvoir un développement socio-économique et l’intégration de l’Afrique dans l’économie mondiale.

 

Le contenu du PIDA

 

PIDA est un programme continental  qui vise à la mise en place d’une vision, des politiques, des  stratégies et d’un programme de développement des infrastructures à l’échelle régionale et continentale : transport, énergie, eau, télécommunications et TIC. Les études sectorielles aboutiront à la préparation d’une analyse détaillée des diverses options stratégiques à adopter pour pouvoir atteindre l’objectif du PIDA qui est le développement des infrastructures de transport, d’énergie, d’eau, de télécommunications et TIC à travers le continent africain. Les diverses consultations/validations qui découleront des ateliers sectoriels au niveau régional et continental constitueront la base de cette stratégie.

 

Ses financements

 

Les besoins financiers du PIDA sont estimés à 11, 391.527 USD. Ce montant inclut le coût du panel d’experts (financé par DFID), des ateliers sectoriels de consultation au niveau régional (financés par le FSN et l’UE) et la mise en place d’une base de données d’infrastructures (financée par l’UE). Les études sectorielles, à elles seules, coûteront 7, 552.343 USD. Elles sont financées par la Banque  à hauteur de 25,6% (1, 933.319 USD); la Facilité Africaine de l’Eau (FAE) à hauteur de 24,6% (1, 862.224 USD); la Banque Islamique de Développement (BID) à hauteur de 23,3% (USD 1, 756.800) et le don NEPAD-IPPF à hauteur de 26.5% (2  millions USD).

 

La  gouvernance et la  gestion de projet

 

La gestion du PIDA sera assurée par une importante structure de gouvernance composée d’une équipe de pilotage, dirigée par la CUA. Cette équipe a la responsabilité de préparer un programme d’orientation et assurer sa mise en vigueur. Un comité technique qui sera dirigé par la Banque, aura à assurer le contrôle qualité des résultats et une Equipe de ‘Gestion’ de Projet (PMT), basée dans les locaux de la Banque et baptisée ‘Organe d’Exécution’ faisant partie de la Division NEPAD au sein du Département ONRI ; va assurer la gestion quotidienne du programme. L’Equipe de Projet dirigée par le Chef de Division ONRI 1, est composée d’autres experts sectoriels nommés par la CUA et le Secrétariat du NEPAD.

 

PIDA a comme mandat de fusionner toutes les initiatives continentales portant sur les infrastructures : ‘NEPAD Short Term Action Plan’, ‘NEPAD Medium to Long Term Strategic Framework’ (MLTSF), et l’initiative du plan directeur des infrastructures de l’UA en un seul programme cohérent pour tout le continent ; avec l’objectif de se pencher sur les quatre secteurs clés qui sont le transport, l’énergie, l’eau et les TIC. PIDA aura à développer un programme d’investissement dans les infrastructures (court, moyen et long terme) fondé sur des priorités bien définies avec un plan d’action pour son lancement. PIDA sera le document principal d’orientation de l’UA/NEPAD en ce qui concerne les programmations, les politiques et les priorités d’investissement dans le transport, l’énergie, l’eau et les TIC entre 2011 et 2030. Le programme mettra également en place un cadre d’engagement avec les partenaires du développement du continent africain, qui sont disposés à apporter leur soutien aux infrastructures à l’échelle régionale et continentale.

 

Jean Armand

Nos propositions

proposition Think Tank DIFF 12-10 .pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Présidentielles:       "ADRESSE AUX CANDIDATS" Version 2

adresse aux candidats 23 12 16 2.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Actualité

jeu.

13

juil.

2017

Notre actualité

Lire la suite

sam.

27

mai

2017

TGV « inOui » !

Lire la suite